Brèves

« Retour vers le futur II » ou les prémonitions d’un film culte sur la transition énergétique…

Retour vers le futur 2

Le 21 octobre 2015 est une date clef pour les fans de la trilogie des « Retour vers le futur » de Robert Zemeckis. En effet, dans le deuxième opus sorti en 1989, les deux héros, Marty et Doc, sont propulsés dans le temps, 26 ans plus tard, à bord de leur voiture, la fameuse DeLorean. Ainsi, ce film avait déjà anticipé l’avènement des tablettes tactiles, de la vidéo-conférence, du contrôle vocal…

L’approche de cette date anniversaire permet de réaliser un constat porteur d’espoir : la réalité peut parfois rattraper la fiction. Notamment dans le domaine de l’énergie et de l’environnement, il ne s’était pas trompé de beaucoup.

Reste à notre génération d’imaginer ce que pourrait être la vie en 2031 !

Dès l’arrivée de nos héros en 2015, on peut découvrir une invention révolutionnaire de la marque « Mr Fusion » : il s’agit d’un collecteur de déchets placé sur la DeLorean transformant les ordures en énergie… Une idée qui peut paraître fantasque, mais à bien y réfléchir, nous n’en sommes pas si loin avec les procédés de gazéification permettant de produire du biogaz à partir de la fermentation des matières organiques. Ce nouveau marché est en plein développement depuis quelques années, on estime même que les volumes produits en France devraient tripler d’ici 2020 . Considérant qu’on sait très bien, et depuis longtemps, faire fonctionner une voiture à propulsion thermique avec du gaz naturel, Robert Zemeckis n’était finalement pas loin de la vérité…

Toujours dans le domaine des ordures, le film montre une poubelle mobile qui vient jusque Doc lorsqu’il souhaite jeter un journal dans la rue. Rien de tel dans nos villes en 2015. Nos bonnes vieilles poubelles n’ont pas changé même si la pratique du recyclage s’est largement développée et que certains éco-quartiers sont aujourd’hui dotés de systèmes d’automatisation et de centralisation de la collecte des déchets. Néanmoins, l’accélération dans le développement des robots domestiques laisse imaginer que « Retour vers le futur II » avait juste surestimé notre rapidité dans le développement de ces nouveaux compagnons qui arriveront sans doute massivement dans les prochaines décennies et dont on peut imaginer qu’ils sauront interpréter, voire anticiper, nos faits et gestes.

Enfin dernier domaine en lien avec la transition énergétique sur lequel le film avait vu juste, avec un peu d’optimisme dans sa généralisation, il s’agit de la maison connectée. En effet, la maison de Marty Mc Fly de 2015 est truffée d’objets connectés et d’ordinateurs laissant penser que la maison est largement automatisée.

Nous sommes en plein cœur des innovations qui arrivent progressivement dans nos logements pour nous aider notamment à mieux piloter nos consommations d’énergie : des thermostats connectés nous indiquant l’état de la température et de l’air, des boîtiers nous permettant de couper le chauffage à distance, des appareils détectant des fuites de gaz ou encore des volets roulants qui se ferment ou s’ouvrent en fonction des apports énergétiques… La bataille de la maison ne fait que commencer mais énergéticiens, opérateurs télécoms et spécialistes de la domotique sont tous sur le pont pour nous aider à rendre nos maisons plus intelligentes.


-- Télécharger « Retour vers le futur II » ou les prémonitions d’un film culte sur la transition énergétique… en PDF --


Laissez un commentaire